Dossiers 1090/1040

Dossiers autres modèles

Bout dehors

Comment se faire faire un bout-dehors pas trop cher, fonctionnel, pas encombrant ?

Pas trop cher : compter 520 € (2 fois moins cher qu’un Selden qui est 3 fois plus encombrant) pour un bout en inox 316 (donc protégé de la rouille). Fabriqué par Wavinox à Saint Malo wavinox35@gmail.com (une partie a été faite à distance : envoi des plans, arbitrages techniques, mais prise de cotes sur le bateau).

Fonctionnel : le bout dehors est fait pour déborder hors du balcon avant des voiles comme un genaker ou un asymétrique (une patte permet d’amurer une voile ou un emmagasineur) è compter déborder de maxi 50 cm hors du bateau (le tube fait 80 cm de long : 42 cm devant l’axe de fixation et 28 cm derrière).

p1

Le tube est bouché aux 2 extrémités (pour que l’eau de mer ne puisse pas rentrer). J’ai utilisé l’une des 2 gorges du davier (l’autre restant pour l’ancre) è la largeur de la gorge déterminant le Ø (42,4 mm) du tube inox. Le tube est traversé en son centre par un petit tube (toujours pour garder le bout dehors étanche). Ce petit tube permet le passage d’une vis inox Ø 8. Cette vis inox passe dans les trous du davier accueillant auparavant le 2ème galet.

p2

L’arrière du bout dehors est équipé d’un patin d’appui et est fixé dans un U en inox dont la largeur permet de recevoir le bout-dehors ; en haut, les ailes du U sont percées pour accueillir une clé à balancier qui, une fois mise, permet de tenir le bout-dehors horizontal. La clé à balancier retirée, cela permet au bout-dehors de basculer (et donc de racourcir la longueur hors tout du bateau). La clé à balancier est sécurisée par un téton et un petit bout.

p3p4

L’extrémité inférieure du bout-dehors est reliée par un bout en dynema (non extensible) aux 2 évacuations d’eau de la baille à mouillage è cela fait une belle sous-barbe.

Pas encombrant : outre le fait d’être basculant, le bout-dehors n’encombre pas la plage avant è ne gène en aucun cas l’ouverture de la baille à mouillage ; par contre cela gène le passage des aussières dans le chaumard babord.

p5

Et résistant car un genaker de 60 m² porté par force 4 à 5 n’a pas fait bouger le davier (l’une des pièces les plus résistante du bateau).

p6

Philippe sur Blue Jazz

Commentaires   

#1 Christophe Billant 27-06-2020 08:19
C'est une très bonne idée de le faire basculer "vers le bas".
Merci pour le partage
Christophe

Seuls les membres du Club peuvent ajouter un commentaire.