Dossiers 1090/1040

Vaigrages cabine arrière de Boisbarbu

Ayant refait avec succès l’an dernier les vaigrages de la cabine avant (voir l’article ici), je suis très confiant pour réussir ceux de la cabine arrière, bien qu’elle soit beaucoup plus compliquée. Dans la préparation du travail, qui à mon sens est la phase déterminante pour réussir un travail de qualité, j’ai pu mettre au point une méthode, que je détaille dans la première partie de cet article.

Préparation

Plan de la cabine et numérotation des pièces de vaigrage

J’ai préféré un plan papier, mais ceci peut être une photo prise avec un grand angle.

numerotation

La numérotation des pièces concerne les pièces de vaigrage existantes, conçues et posées par le chantier, même si par la suite on pourra décider, pour des raisons de facilité de mise en œuvre, de découper ou grouper différemment certaines pièces.

La numérotation se fait dans l’ordre ou les pièces ont été collées. J’affecte aussi un nom à chaque pièce :

  1. Coffre cockpit
    2. Passavant
    3. Winch
    4. Hublot bâbord
    5. Banc cockpit
    6. Cloison avant
    7. Descente
    8. Hublot cockpit
    9. Avant cockpit
    10. Bordé bâbord
    11. Coffre de la survie bâbord
    12. Coffre de la survie avant
    13. Cloison coqueron
    14. Coffre tribord
    15. Galon de finition
    16. Plafond
    17. Faux plafond
    18. Trappe coqueron

Au passage, je remarque que les pièces 4 et 10 (contre le bordé bâbord) sont d'une couleur différente: gris très clair. Mais je referai toute la cabine en blanc. Ce gris était il un effet d'esthétique voulu, ou plus probablement une fin de rouleau d'une teinte différente, ou une erreur du chantier ?...

Photos

Je prends des photos de chaque pièce et en particulier du recouvrement de pièces mitoyennes. Cela pourra me servir d’aide-mémoire, une fois rentré à la maison.

IMG 9877360IMG 20171103 115421360

Ordre du collage

Ce synoptique permet d’avoir une vue claire sur l’ordre chronologique du collage des pièces, et sur les prédécesseurs et successeurs de chaque pièce. Par exemple, on voit clairement que la pièce 9 doit être collée après la 8 et avant la 15, mais qu’elle est indépendante des pièces 6, 7, 13 ou 16, …

ordre760

Planning de collage

En fonction du synoptique d’ordre du collage, de l’entrelacement éventuel des étais, et du temps nécessaire pour un collage, on peut établir le planning, jour après jour.

  • Jour 1: Piéce 1
  • Jour 2: Pièces 2 et 3
  • Jour 3: Pièce 5
  • Jour 4: Pièces 6, 7 et 16
  • Jour 5: Pièces 8 et 9
  • Jour 6: Pièces 11, 12 et 4
  • Jour 7: Pièces 13 et 14
  • Jour 8: Pièce 15

Evidemment, les pièces 17 et 18 sont indépendantes, puisque sur panneaux amovibles et peuvent être faites n'importe quand. Je les colle par avance afin de m'exercer à la colle.

Accessoires à déposer

Je fais ici la liste de toutes les pièces et meubles à déposer avant d’attaquer le travail.

  • Aérateur de la descente
  • 2 cadènes de cockpit
  • Cadène poulie bras de spi
  • Poignée inox
  • Encadrements de 2 hublots de cockpit
  • Pontets de fixation des caisses plastique
  • Coffre de pilote automatique
  • loquets tenant le coffre de pilote
  • Calculateur du pilote
  • loquets tenant la trappe de coqueron
  • Pontet au dessus couchette
  • Filet à vêtements
  • Haut parleur extérieur bâbord
  • Etagère à bouquins bâbord
  • Tringle rideau hublot bâbord
  • Encadrement hublot bâbord
  • Meuble penderie
  • Faux plafond et son éclairage
  • CP orme autour du hublot bâbord
  • Plinthe en haut de cloison cuisine
  • Veilleuse sous l'étagère

Orifices à boucher pendant les travaux

Tout ce qui sera à colmater par du mastic Sika ou par un polyane

Emplacement des trous à marquer

Tous les trous de vis seront invisibles sous le nouveau vaigrage, alors autant les repérer avec un bout de cure-dent ou un petit clou, pour qu’ils apparaissent sous le vaigrage, et qu’on puisse replacer les vis au même endroit.

Travaux collatéraux

Faire une liste précise des travaux que l’on veut faire en profitant d’une cabine vide, sans vaigrages, par exemple :

  • Installation de prises USB ou de nouveaux éclairages
  • Remplacement de la barre d’écoute de GV
  • Agencement des cloisons des coffres ou peinture des fonds
  • Installation d’un nouveau meuble ou vernissage des meubles existants
  • Remplacement d’un hublot
  • Modification du compartiment moteur, …

Plaques presse et étais

La liste, les dimensions et les plans de chaque plaque servant à appuyer le vaigrage à la fibre de verre pendant le collage, et la liste et dimensions des étais nécessaires. Mais nous verrons par la suite que toutes ces plaques ne sont pas vraiment nécessaires. Pour plusieurs pièces, je me contenterai de quelques étais pour assurer les coins. Le collage, si il est fait une vingtaine de minutes après l'encollage, tiendra la pièce efficacement sans besoin d'étayage. Se munir aussi de nombreux morceaux de vaigrage, coupés dans les chutes, et de plaquettes de médium qui serviront à l'étayage sans marquer le vaigrage en place.

IMG 20180917 104734IMG 20180922 121917

Finition des joints de recouvrement

Faire la liste des joints à réaliser au Sika, et la liste des baguettes et étais nécessaires.

Remontage des accessoires

En commençant par les hublots

Liste du matériel

Afin de ne rien oublier, et de préparer du matériel spécifique pour ce travail (étais, rouleau d’encollage, …)

La commande du matériel

Comme expliqué dans mon article sur la cabine avant, j'ai choisi Hafner de Tonnay Charente, et je m'en félicite. Je lui commande 12 mètres de vaigrage Captain Cuir Blanc 185, en 145cm de large. Je lui téléphone en août, alors qu'il est déjà parti pour ses vacances. Il me demande un mail de confirmation qu'il lit le soir même, et le surlendemain, je reçois mon vaigrage chez moi. Je suis bluffé !

Pour calculer la longueur de tissu nécessaire, je pose tous les vieux vaigrages sur le sol, en les arrangeant au mieux dans une bande de 145cm de large. On tient compte des corrections marquées avant l’arrachage
On prévoit 2cm pour les ourlets. On rajoute 4cm sur tous les côtés non cousus, par précaution, par exemple pour compenser une légère déviation lors de la pose. La longueur totale est de 11,40m.

longueur

 Pour le collage, Hafner conseille une colle acrylique: Ovalit F. Contrairement à la colle néoprène, elle a les avantages de

  • collage simple face, au rouleau, plutôt qu'au pistolet
  • être repositionnable
  • peu salissante: lavable à l'eau
  • odeur moins toxique
  • plus résistante que la néoprène

au prix tout de même de quelques précautions

  • température de travail d'au moins 20 à 25°
  • respect du temps de gommage avant l'application du vaigrage sur la paroi.

Quelle quantité de colle: 500g/m2 selon le conseil d'Hafner. Difficile à mesurer, mais en pesant le pot avant et après l'encollage des grandes pièces de vaigrage, on se corrige vite pour arriver à ce dosage de 500g/m2. Pour 12m2, il me faut donc 6kg de colle (5kg par pot).

Marquage et décollage des anciens vaigrages: 6h

Avant de décoller chaque pièce de l’ancien vaigrage, j’observe attentivement tous ses côtés et ses angles pour repérer ses défauts de coupe, ou ses rétrécissements dus au vieillissement. Je note (au feutre directement sur le vaigrage) là où il faudra ajouter du tissu, là où il faut coudre, là où il faut couper de manière différente, là ou un angle devrait avoir une valeur différente. Ainsi, pendant la coupe des nouvelles pièces de vaigrage, je pourrai corriger en conséquence.

Le décollage se fait dans l'ordre inverse de la numérotation. Il nous faut environ 6 heures pour ce travail de décollage, le brossage de la mousse décomposée, et le nettoyage de la cabine.

La découpe des pièces: 6h

Le gros rouleau de 13m se déroule dans la salle à manger, côté feutre sur le sol. La photo panoramique ci dessus, je commence par la pièce de gauche, en déposant l'ancien vaigrage sur le début du rouleau. J'ai les yeux sur le plan de la cabine, la photo de la cabine, les corrections marquées sur l'ancien vaigrage, le souci de conserver 15mm au côtés des ourlets et 40mm sur les autres côtés.

A la craie de couturier (qui s'efface facilement avec une éponge humide), je trace les contours de la nouvelle pièce, en utilisant une règle métallique pour les lignes droites. Pour le côtés à couture, je trace la ligne de l'ourlet et la ligne à 15mm de l'ourlet. Une dernière réflexion de tous les paramètres avant la coupe. Je retire l'ancien vaigrage et coupe la nouvelle pièce. 

Même le chat se régale de cette opération de découpe !

IMG 20180826 104840IMG 20180826 222214

Le marquage

J'étiquette d'un morceau de papier numéroté en l’agrafant dans un coin. L'étiquette est plus visible que la craie de couturier qui elle, laisse des taches de craie pendant le transport du vaigrage.

La couture: 4h

Soit on fait les coutures en bloc quand toutes les découpes sont terminées, ce qui limites les aller venues à la machine à coudre, soit on coud les ourlets de chaque pièce au fur et à mesure, ce qui permet d'avoir tous les paramètres de cette pièce en tête.

Après la couture de l'ourlet, je coupe le trop de tissu pour araser le tissu à 1 mm de l'ourlet.

IMG 20180831 202355IMG 20180831 204137

Pour les angles, il faut entailler le tissu en s'arrêtant 1 ou 2 mm avant le bord de l'ourlet.

IMG 20180831 204021

Même technique pour les angles convexes, mais ici pour le vaigrage collé sur les panneaux (plafond, trappe de coqueron)

IMG 20180907 080739IMG 20180907 102816

Taille spéciale pour les angles:

IMG 20180907 080007IMG 20180907 102937

Agrafage, pour faire tenir le tissu pendant la polymérisation de la colle.

IMG 20180907 090646IMG 20180907 102958

Pour le transport au bateau, je roule soigneusement les vaigrages autour de tubes carton, en ne laissant aucune pliure qui resterait marquée dans le vaigrage après la pose.

Tout est prêt, la voiture est chargée à bloc, avec tout le matériel de ma longue liste et même une petite machine à coudre pour les quelques rares coutures à ajuster sur place, dans le bateau.

Démontage des meubles, plinthes et étagères: 4h

Le temps passé au démontage des meubles et menuiseries se regagne facilement dans le mode opératoire du travail sur les vaigrages. Les détails dans cet autre article.

La dépose du panneau entourant le hublot supérieur bâbord est délicate. Il faut couper le joint et arracher lentement le panneau, au risque de le casser !

panneau1panneau2

Nettoyage des surfaces: 4h

  • Décapage de tous les résidus de mousse et de colle néoprène en seulement 4h, alors que j'en avais mis 32 l'an dernier pour la cabine avant, qui était pourtant plus petite et plus simple. Pourquoi si vite ? Parce que j'ai tout décapé avec ce disque abrasif, disque de 125mm sur une disqueuse. En effet, ayant retiré les anciens vaigrages 2 mois plus tôt, les résidus de colle ont séché et durci, et partent facilement au disque décapeur. Il faut 3 disques pour décaper toute la cabine. Poussière garantie. J'avais donc branché un aspirateur de jardin à un tuyau PVC de 100mm passant par le hublot du cockpit, qui aspirait la poussière ambiante.

IMG 0602

  • Je n'ai donc pas eu besoin d'utiliser l'outil multi-fonctions, ni le décapant spécial colles. Un gain de temps et d'énergie énorme.

multifonctionsv33

Travaux collatéraux

Passage de câbles, éclairage, prises USB, câbles guindeau, peinture des fonds, vernis des meubles et boiseries ...

  • Coupe des boulons de winches, de coinceurs et de cadènes au raz de l'écrou

IMG 20180916 152108

  • Camouflage des boulons dans du polystyrène pour qu'ils soient moins visibles sous le vaigrage. J'utilise un Styrodur que je forme facilement à la ponceuse, et qui va venir camoufler les boulons du winch et de cadènes de cockpit. J'avais sur place pris des gabarits (en carton jaune) pour préparer ces pièces en polystyrène.

IMG 20180916 124206IMG 20180916 124214

IMG 20180916 124300IMG 20180916 124330

Quelques modifications

Par rapport au plan des pièces montré en début de cet article, j'ai pris quelques libertés en innovant dans la découpe des pièces:

Le vaigrage du passavant et du winch, les pièces 2 et 3

Le chantier n'avait fait là qu'une seule pièce. Ça m'a paru difficile vu les courbes irrégulières de cette surface complexe. J'ai donc choisi de la couper en deux: les pièces 2 et 3.

Le banc de cockpit, la pièce 5

Même raisonnement pour la pièce 5, trop longue à mon goût. J'en fait 2 pièces: les 5 et 5a.

Le vaigrage du coffre de la survie, les pièces 11 et 12

J'ai voulu faire 2 pièces en une, pour supprimer cette toute petite pièce 11. Un essai sur le coin d'une caisse plastique ma convaincu de la faisabilité. Après avoir présenté la pièce avant collage, je peux former la pièce, la découper au bon endroit et faire 20cm de couture avec ma petite Singer apportée à bord.

Etagère à vêtements

J'ai ici réalisé une modification importante, au moins en matière d'impact sur la découpe des vaigrages sous le winch. La fabrication de cette étagère est décrite dans cet article.

Les journées de collage

Jour 1

La pièce numéro 1, une des plus grandes, sous le coffre bâbord de cockpit. Il nous faut beaucoup de temps ce matin là, pour tout préparer le matériel, trier les plaques et les étais, se remémorer comment s'y prendre, bref: se remettre en jambe. Ce n'est que vers midi que nous sommes prêt pour le véritable travail.

Je simule l'étayage, en positionnant les plaques de medium et les étais. Une fois les étais positionnés, je marque sur les plaques l’emplacement des étais et surtout leurs longueurs. Cette information directement sur les plaques nous permettra ensuite d’aller très vite dans l’étayage. 

Puis je présente la pièce 1 à son emplacement. Je me rend compte qu'il sera difficile de la coller en une seule fois. J'ai idée de la pré positionner avant le collage des parois, grâce à un tasseau de tenu par 3 étais juste à l'arrière de l'angle courbe entre la partie horizontale et la partie verticale de la pièce 1. Je collerai et poserai d'abord la partie horizontale, puis, une fois qu'elle sera bien étayée, je collerai et poserai sa partie verticale.

IMG 20180917 132613IMG 20180917 140951

Encollage, au rouleau et au gros pinceau rond de 30mm pour les angles, en prenant directement la colle dans son pot.

Une fois l’encollage terminé, il faut attendre qu’elle gomme: 20 à 30mn.

Pour poser le tissu sur la colle, je commence par maroufler à partir du centre de la pièce, c’est-à-dire au niveau du hublot, vers le bordé. Une fois que le centre de la pièce est collé, on peut, toujours en partant du centre, maroufler vers les angles arrière et avant. En s’assurant que le tissu ne subisse aucune déformation, donc aucun pli, on maroufle partout, on maroufle et on maroufle, ... On maroufle dans toutes les directions, pour ne pas imposer de tensions au tissu. Pendant ce temps, mon équipière favorite passe l’éponge bien mouillée sur tout le vaigrage, pour nettoyer toute trace accidentelle de colle et mouiller le tissu, ce qui facilite le marouflage.

Avant de maroufler les angles, je décolle le tissu des bordés et de la cloison du carré pour couper aux ciseaux en ne laissant que 2cm de tissu après l’angle. Recoller aussitôt avant que la colle ne manque. Eventuellement ré-appliquer de la colle, en respectant le temps de gommage avant de coller. Pour ne pas couper trop court, il vaut mieux tracer au crayon et à la règle la ligne de coupe.

On commence à étayer à l'arrière pour finir à l'avant, afin de ne pas être gêner par la forêt d’étais. Je présente la plaque de medium et peut lire les tailles d’étai qui sont nécessaires pour la plaquer au tissu. Evelyne me passe les étais qu’elle avait entreposés par dimensions. L’opération se déroule très vite et sans mauvaise surprise, ni besoin d’aller couper une baguette à la scie sauteuse. 

IMG 20180917 150737

L'étayage de la partie arrière horizontale terminé, je m'attaque à la partie verticale. Avant même de coller, on présente la partie verticale et traçons ses bords pour la coupe aux ciseaux, ainsi que les traits de coupe pour épouser les angles.

IMG 20180917 150001IMG 20180917 150009

L'encollage, la pose 20 à 30mn plus tard, le marouflage, le nettoyage, les coupes dans les angles et sur les bords prévus trop larges (mais c'est normal pour avoir un peu de marge en cas de mauvais alignement) et l'étayage.

IMG 20180917 151508IMG 20180917 160220

 En fin de journée, je pose et stratifie une étagère sous l'hiloire. Elle est décrite dans un autre article.

Jour 2

Pose des pièces 2, le haut de la 1 (au dessus de l'étagère), et la 3 et 5a que j'ai préparée en une seule pièce.

La pièce 2 semble facile à poser et pourtant !... Quelques éléments de réflexion:

  • Avant la pose de cette pièce il faut d'abord fixer les câbles de la cabine, surtout ceux qui vont vers le placard bâbord et qui étais tenus par la plinthe du plafond. Je recolle les câbles au pistolet à silicone, le plus à plat possible pour pouvoir recoller les plinthes par dessus.

IMG 20180918 114245IMG 20180918 114228

  • Une couture est préparée sur le bord arrière de la pièce 2. Il faut donc aligner cette couture dans l'angle laissé par la pièce 1, et espérer qu'en la déroulant cette pièce reste alignée sur toute sa longueur en recouvrant les angles qu'elle doit recouvrir. Heureusement que j'avais prévu 4 à 5 cm de rab de chaque côté.
  • Nous collons d'abord l'arrière de la pièce et marouflons jusqu'à l'avant.
  • Malgré sa longueur, la pièce 2 tient collée pendant les ajustements et finitions avant l'étayage. Ouf ! C'est qu'après encollage, on a bien attendu le temps nécessaire pour que la colle gomme: 20 à 25mn par une température de 25°C.
  • Ne pas accentuer le marouflage dans l'angle bâbord pour ne pas mettre en évidence les rivets de rail de fargue. On laissera plutôt une courbe généreuse dans l'angle bâbord. Mais il faut donc avoir prévu assez large de tissu.
  • Par contre les boulons de rail d'écoute de génois sont très visibles. Pour les atténuer, il aurait fallu les encastrer dans une baguette de mousse ou de styrodur.

IMG 20180918 130409IMG 20180918 130420

  • Bien que j'aie préparé une plaque de médium pour plaquer cette pièce au plafond, j'ai finalement trouvé plus simple et tout aussi efficace d'étayer ponctuellement dans les angles. Gain de temps et étayage juste là ou c'est important.
  • Et comme d'habitude: maroufler, maroufler et encore maroufler, pour que la colle imprègne le feutre, et laver, laver, laver, pour supprimer les traces de colle quand il est temps.

Le haut de la pièce 1

Vu que j'ai ajouté une étagère, j'ai du coller le haut de la pièce 1 (sous l'hiloire) séparément. Pas facile d'aller s'introduire dans le petit caisson limité par ma nouvelle étagère.

  • L'ancien vaigrage me sert de gabarit pour découper le nouveau, en laissant 3cm de marge autour.
  • Avant la pose, j'anticipe les angles en découpant le tissu pour que les angles ne fassent pas de sur-épaisseurs de tissu. Les angles doivent être soignés pour être facilement recouverts par les pièces suivantes.

IMG 20180918 141440IMG 20180918 153934

La pièce 3 et 5a

En une seule pièce alors que le chantier avait mis une couture dans le haut de l'hiloire.

  • A l'arrière, la couture qu'il faut aligner dans le recoin pour cacher les bords de la pièce 1
  • A l'avant, la pièce est repliée sur la face, grâce à des entailles pour épouser l'angle arrondi. Mais attention de ne pas entailler trop long pour que la pièce 6 puisse ensuite recouvrir les entailles sans qu'on les voit.

IMG 20180919 083749

Jour 3

Pose des pièces 4 et EH (la pièce sur l'étagère)

La pièce 4

  • Important de présenter la pièce avant le collage en prenant comme référence le côté arrière qui est cousu avec une courbe sur le bas (comme l'ancien vaigrage) pour épouser la courbure de la pièce 1
  • Marquer la découpe du hublot, après avoir dévissé le cache alu du hublot. On n'a pas droit à plus d'1cm d'erreur car la couture doit rester fixe contre la pièce 1.
  • Pas possible de déménager la penderie car elle ne passe pas par la porte de la cabine. N'ayant pas débranché ses câbles électriques, je ne peux la basculer vers l'avant que d'une vingtaine de degrés, ce qui est suffisant pour encoller le bordé derrière la penderie.
  • Etant gêné par le hublot, je n'utilise pas la plaque préparée pour étayer cette pièce 4, mais j’étaye juste les coins de la pièce 4.

IMG 20180919 154604IMG 20180919 154642

La pièce EH (sur l'étagère)

Même si cette pièce n'intéresse que moi, en raison de cet étagère que j'ai installée, elle montre une expérience intéressante qui pourra se reproduire pour d'autres pièces: ce retournement du vaigrage dans l'angle droit, qui démontre de la souplesse du vaigrage.

Ayant mal prévu la couture sur le côté droit de cette pièce, je refais une couture avec ma petite Singer apportée à bord, qui m'est d'un bon secours.

En parallèle, j'ai les hublots qui me posent des problèmes: impossible de dévisser les cache en alu: les vis inox ont oxydé avec le cadre alu et se sont soudées à l'alu. Je fini donc par couper les têtes de vis à la disqueuse ou à l'outil multi-fonctions. Même après ça, les cadres alu sont très difficile à arracher. Les rares vis qui pourront être retirées seront remplacées au même emplacement. Les autres seront laissées en place et je percerai et tarauderai à côté pour placer une vis neuve.

IMG 20180919 184358

La cabine commence à se reconstruire. Il est temps car le bazar dans le carré devient insupportable tant il y a d'outils pour réaliser ce travail.

IMG 20180919 182628IMG 20180919 182639

Jour 4

C'est le jour de la pièce 5. C'est pour nous la plus compliquée à poser, à ajuster, à étayer. A tel point qu'on ne fera que celle ci pour la journée 4, car une fois étayée, elle interdit tout accès à la cabine. Pourquoi ? :

  • La pièce 5 est "au plafond", donc pas facile à tenir en l'air
  • Un angle cousu nous oblige à un ajustement parfait de cet angle. Le reste de la pièce doit suivre.
  • Cette pièce est très visible de l'entrée de la cabine, d'ou l'exigence de perfection.
  • L'étagère que j'ai installée complique encore la pose, car la pièce 5 doit couvrir le dessous et côté de l'étagère et se terminer par une couture, que je fais sur place avec ma petite Singer.
  • La présentation de la pièce est plus complète et plus longue que les autres, car je la positionne en la fixant avec les plaques et les étais, ce qui me permet de faire les découpes au bon endroit dans les angles, autour du hublot, à droite de l'étagère. Ce temps passé avant l'encollage vaut le coup pour la précision de la pose.

IMG 20180920 094522IMG 20180920 094532

IMG 20180920 094558IMG 20180920 094605

  • Pendant le collage, la pièce se décolle dans un angle ou dans un autre.

IMG 20180920 104346IMG 20180920 104351

  • L'étayage est abondant, surtout dans les angles, et en particulier cet angle à l'entrée ou le tissu doit épouser les courbes et ne pas rebiquer ni décoller.

IMG 20180920 114114IMG 20180920 114139

IMG 20180920 114210IMG 20180920 114158

Heureusement, nous menons en parallèle les vaigrages du cabinet de toilette, et des petits travaux collatéraux.

Jour 5

La pièce 8

Cette pièce de vaigrage est à coller sous le plancher du cockpit et vient se rabattre sur le hublot latéral du cockpit.

  • C'est sa couture qui fait référence, et c'est d'elle que nous partons pour la pose.
  • Présenter la pièce en alignant la couture qui recouvre l'angle de la pièce 5 puis la couture qui recouvre la pièce 1. Veiller à l'angle de la pièce 1 et la linéarité de la couture jusqu'à l'arrière de la cabine.
  • Une fois la pièce présentée et calée, je prends une marque au crayon pour repérer la linéarité et fait quelques découpes préliminaires, en particulier autour du secteur de barre, ainsi qu'autour du hublot.
  • La découpe autour du hublot autour du hublot aurait pu être évitée si j'avais pu démonter tous les éléments du hublots. Mais je n'ai pas pu démonter les 2 serrures vissées dans l'alu. Elles imposent une bosse sur le vaigrage, alors je découpe autour.

IMG 20180921 091958

  • Avant l'encollage, il faut repérer les trous de fixations, avec une vis dépassant de quelques millimètres, qu'on sentira sous le tissu collé.

IMG 20180921 111853

  • Une fois nos repères pris, on encolle et après 25mn d'attente du gommage de la colle, on encolle la pièce.

IMG 20180921 115431

  • Celle ci tient facilement, sans étayage, ce qui permet la découpe de bords et des angles.
  • On finit par un étayage abondant, pour qu'un coin de vaigrage ne se décolle pas pendant la polymérisation de la colle.

IMG 20180921 160515IMG 20180921 160530

IMG 20180921 160555IMG 20180921 160615

La pièce 6

  • Etant plus en avant que la pièce 8, la pièce 6 peut être collée le même jour que la 8.
  • Encore plus que la pièce 5, la pièce 6 est la plus visible quand on entre dans la cabine, et sa courbe cousue attire immédiatement l'attention. Très bonne impression si c'est réussi, mais désastreux à la moindre imperfection. Nous nous imposons donc un haut niveau d'exigence pour cette façade 6.

piece6 1piece6 2

  • Présentation de la pièce, décisions ou placer exactement les angles et la couture, pour couvrir les imperfections des pièces 5 et 3. Nous prévoyons aussi les étais qui seront nécessaires. Découpe de 2 petits jours pour laisser passer les 2 serrures du hublot que là non plus je n'ai pas réussi à déposer: les vis inox sont oxydées / soudées dans le cadre alu.

IMG 20180921 160709IMG 20180921 160746

  • Encollage en insistant bien sur les angles.
  • La couture autour du "chapeau de gendarme" est notre référence, ainsi que la longue couture horizontale recouvrant le bord de la pièce 5. L'angle de droite a une certaine souplesse pour se placer là où on veut.
  • Finissons par un étayage "tout azimut" pour parfaire le collage et l'aspect de cette face avant 6.

IMG 20180921 172940IMG 20180921 172958

  • De toute façon, toutes les coutures collées sur un rabat d'une autre pièce, seront au final recollées avec de la colle polyuréthane.

 Jour 6

Une journée où ça avance bien: les pièces 11, 12, 7 et 9 posées dans la demi-journée !

Pièces 11 et 12

2 pièces en une, c'était pas gagné d'avance, mais je suis très content de ce choix.

  • Je positionne la pièce en étayant sa couture supérieure. Je prépare les découpes et forme les plis de sa face droite.

 IMG 20180922 093042IMG 20180922 093132

  • Bien réfléchir au coup de ciseau pour réaliser cet angle, sans que l'on voit la coupe: arrêter le ciseau 1 ou 2cm avant l'angle. La souplesse du tissu fera le reste. Marquage au crayon de la couture.

IMG 20180922 093720IMG 20180922 094924

  • Couture de 3 épaisseurs de tissu d'un coup. Difficile pour ma petite Singer, mais elle accepte.
  • Après l'encollage et les 20mn réglementaires, il suffira de positionner l'angle en premier et de faire suivre la partie gauche de la pièce.

IMG 20180922 102427IMG 20180922 105820

  • Tendre le vaigrage en partant de l'angle.

Pièce 7

Pièce entourée de coutures, mais assez facile à poser. 

  • La référence doit être l'angle avant au milieu de la pièce.
  • Après collage, étayage comme d'habitude

Pièce 9

Vu que l'étayage de la pièce 7 ne gêne pas pour travailler sur la pièce 9, nous décidons d'enchainer la pose des 2 pièces. Je fais même l'encollage des 2 pièces en même temps, afin de ne pas avoir à laver rouleau et pinceau entre les 2 poses. La pièce 9 également entourée de coutures est facile à poser.

IMG 20180922 115456IMG 20180922 121945

  •  On étaye en soignant particulièrement les angles.

 Jour 7

Les pièces 10, 13 et 14: grosse journée, grande surface d'encollage.

Pièce 13

Toutes les coutures de cette pièce épousent bien la forme du panneau arrière de la cabine. J'ai de la chance !?

Juste une découpe sur la gauche de la pièce pour laisser le passage de la transmission de barre au safran, mais aucune difficulté. Etayage léger.

Pièce 14

Toutes les coutures de cette pièce tombent aussi au bons endroits. Chance, ou juste bonne copie de l'ancien vaigrage. J'étaye dans l'angle proche du compartiment moteur.

Le collage est donc possible en 7 jours, bien que 8 jours soit plus raisonnable.

 Jour 8: le collage des ourlets

La plupart des coutures sont mal collés sur la couche inférieure de vaigrage. Eh oui: PVC sur PVC, ça colle moins bien.

Et même si ça avait collé, il faudrait tout de même faire la finition des coutures, pour supprimer la ligne d'ombre qu'elles créent sur le vaigrage du dessous.

Assez simple, mais aussi très long: j'y passe 2 journées, à une personne. Le collage se fait à la colle mastic polyuréthane.

  • Protection / masquage au tape de masquage
  • Application du mastic
  • Lissage au doigt mouillé
  • Etayage pour presser la couture sur le vaigrage du dessous
  • Enlever le tape de masquage
  • 3 cas de figure:
    • le recouvrement à plat
    • le recouvrement dans un angle concave
    • le recouvrement dans un angle convexe

Les journées de remontage des accessoires

 Jour 9 et 10

 Voir la liste des accessoires en début de cet article. Mais ça dépend de chaque bateau. Les difficultés ont été:

  • Le remontage des hublots avec reperçage à côté des vis qui étaient corrodées
  • Le remontage du panneau bois autour du hublot bâbord

Pour comparer et savourer le résultat:   

                         AVANT                                                    APRES

 01av01ap

02av02ap

Sur le bois, l'ancien galon n'est pas en place, mais je veux le remplacer par une plinthe bois: plus joli, plus cosi !

03avIMG 20190512 155526 360

04avIMG 20190512 155712 360

06avIMG 20190512 155836 360

La plinthe remplaçant le galon

Prise de gabarit, en medium et carton

IMG 20180927 150012 360IMG 20180927 145113 360

IMG 20180927 145129 360IMG 20180927 145136 360

 L'usinage de cette plinthe zigzag

IMG 20190412 141515 360IMG 20190412 142016 360

IMG 20190412 154229 360IMG 20190412 154246 360

IMG 20190414 200423 360IMG 20190414 200440 360

Assemblage des angles, puis renfort stratifié.

IMG 20190418 095836 360IMG 20190418 095907 360

Et enfin la pose, et le collage au mastic colle. Belle finition !

 IMG 20190511 133206 360IMG 20190512 080954 360

Si c'était à refaire

De toute façon, avant d'attaquer un travail comme çà, il faut savoir que ça prend du temps (2 semaines), de la patience, du soin, et de la persévérance. 

Et au cours de ce travail fastidieux, j'ai eu le temps de réfléchir à ce que je pourrais améliorer si je refaisais une autre cabine.

  • S'entrainer dans des exercices préliminaires à la maison sur la pose et la coupe de vaigrage dans différentes configuration:
    • A plat pour tester la colle, le temps de gommage, la température et le temps de polymérisation, la résistance à l'arrachage
    • Le nettoyage de la colle, après une demie heure, puis le lendemain
    • La réalisation d'un angle convexe, puis d'un angle concave
    • La réalisation d'un repli derrière une planche de 10mm sur un angle convexe, puis d'un angle concave
    • Le collage d'une couture sur du vaigrage existant
  • S'entrainer à la maison sur le jointement polyuréthane, dans différents cas de figure
  • Préparer une dizaine de coins de bois (20cm de long pour 5cm de hauteur)
  • Avoir des étais téléscopiques (bâtons de marche téléscopiques, par exemple)

Mais c'est fait, et je ne pense pas à m'y remettre de si tôt ! 

Gérard, sur Boisbarbu.

Commentaires   

#1 Marcellin Maricq 11-10-2018 12:57
Beau travail et article.
Félicitation.
Marcellin
#2 Dominique Gourdon 20-11-2018 13:43
Bravo Gérard et Evelyne pour ce super Boulot
Merci pour ce reportage très complet qui a dû prendre beaucoup de temps aussi.
Ça donne envie de faire la même chose, mais je manque de temps.
Dominique

Seuls les membres du Club peuvent ajouter un commentaire.